Présentation


Le but de ce site est de présenter, de manière exhaustive mais succincte tous les aspects de la philatélie  et de la marcophilie (marques postales : cachets postaux, censures…) de la seconde guerre mondiale.

Philatélie (et marcophilie) de la seconde guerre mondiale. Vaste sujet. Il existe des centaines de livres, d’articles (dans la presse philatélique), de catalogues et depuis 20 ans de sites internet sur le sujet. Toutes ces sources sont souvent très pointues, sur un sujet particulier : la censure, les timbres français surchargés à la libération, les marques de franchise militaire de telle ou telle armée. Mais aucun site (ou ouvrage) ne présente le sujet dont son entièreté. Je n’entre donc pas dans le détail de chaque émission postale, ou la liste complète des marques de la Feldpost allemande ! L’objectif de ce site est de survoler, pour chacun des pays impliqué dans la seconde guerre, les principales émissions postales et un résumé des principaux aspects de la marcophilie.

Le classement est le suivant. Je me base sur les frontières de chaque pays lors de son entrée dans la guerre (par exemple, septembre 39 pour la France, mais fin 41 pour les U.S.A.) et je présente les différents timbres à l’intérieur de ces frontières.

Par exemple :

Timbres. Dans la rubrique d’un pays donné, on trouvera les timbres émis juste avant son éventuelle occupation, (allemande, italienne, japonaise…) puis les éventuelles émissions après la libération (1944-45)… . Enfin, je termine par les timbres commémoratifs émis sur les sujets liés à cette guerre (batailles, libération, camps, mouvement patriotique, grand personnage ayant eu une forte influence pendant cette période…). Certains timbres peuvent se retrouver dans 2 rubriques  pays (par exemple, les timbres allemands surchargés « Luxembourg » seront cités dans la rubrique Luxembourg mais aussi dans Allemagne car ils ont été utilisés en Allemagne).

Marques postales. On pense d’abord aux marques de censure (pendant la guerre, ainsi que juste avant et juste après), aux cachets postaux (j’en parle dans la mesure ou leur aspect a été modifié en raison de la guerre : en Alsace par exemple), aux marques de franchise postale (militaires, certaines administrations), aux cachets de lieux d’internements (camps de prisonniers militaires, d’internés civils, de concentration…), aux cachets commémoratifs (pendant la guerre et après la guerre), à certaines flammes postales. Mais certains vont plus loin : tout cachet administratif (même s’il ne permet pas d’avoir la franchise, mais est lié à la guerre), toute adresse sur une enveloppe (de l’émetteur ou du destinataire) peut entrer dans cette catégorie. Il est impossible de définir le périmètre exact, d’établir de liste, et je ne présenterais donc que quelques éléments sur le sujet.

Enfin, il ne faut pas oublier les entiers postaux. La aussi, le périmètre est très large : entiers « affranchis » d’usage civil, cartes de franchise militaire et destinées aux prisonniers, cartes spécifiques à certaines administrations, cartes-lettres la Croix Rouge et autres organismes aidant aux communications entre résidant de pays belligérants.