Marcophilie bulgare

1- Censures

1-1 Censure avant la libération de 1945

Les allemands censurèrent généralement le courrier à destination ou en provenance de la Bulgarie à Vienne (voir marcophilie Autriche).

courrier postée à Berlin pour Sofia: censure allemande (Wien) novembre 1940

Quant aux bulgares, on trouve un chiffre dans un cercle de 20 mm de diamètre, ainsi que, d’après Walker, divers textes en bulgares (ST ZAGORA ou GORNA-ORJACHOWIZA ou FELDPOST STATION sur la 1ère ligne et KONTROLLIER sur la 2ème).

1-2 Censure après la libération

Selon Welker, 2 type de cachets : interdit et retour, et une bande de fermeture de 74 x 53 mm avec un texte en bulgare de 62 x 37 mm (contrôle de Sofia)
Les courriers expédiés de Bulgarie vers l’Europe de l’Ouest sont généralement censurés au Levant français ou en Palestine (ou en Égypte) occupée par les anglais.

2- Correspondances militaires

Je possède une correspondance militaire de mai 45 censurée de manière manuscrite (texte en haut à gauche):

 

2-1 Feldpost allemande

On rencontre des correspondances de la Feldpost allemande à la fois pour des soldats allemands basés en Bulgarie et des unités bulgares utilisant les services de la Feldpost allemande (Par exemple, 600 bulgares vivant en Allemagne ont intégré le Régiment de Waffen Grenadierregiment SS (Bulgar Nr 1)

3- Camps de prisonniers

Selon Stich, qui cite Gruenzner, des américains auraient été détenus au camp de Choumen (il y en aurait eu 257 selon certaines sources)

Lorsque les bulgares changent de camps en septembre 44, certaines unités allemandes, qui n’étaient pas en mesure d’évacuer la Bulgarie, furent faites prisonnières, avant d’être transférées en Russie en 1945-46. Certains prisonniers réussirent à s’échapper et furent incarcérés en Turquie. La Croix Rouge allemande a répertorié 16 camps détenant des soldats ou des civils allemands :

Sofia (Camp 1)   Sofia-Bojana n° 1265    Konstantin    Pasardschij

Wama    De-La-Rum      Ihtiman             Schumen        Pleven

Lager 1561, Dépôt n° 1                 Camp 1               Ismail

Gabrowo

Russe   Widnesch          Rasgrad

4- Camps de concentration

Selon « La Résistance antihitlérienne à travers les timbres », les autorités bulgares ont, après la déclaration de guerre à l’Angleterre et les USA ouvert des camps de concentration pour interner les membres du front patriotique (parti socialiste, communiste, Sveno…) : Gonda-Voda, Sveta, Sveti Kiril, Anastasia, Galata, Ribariza, Beklemeto. Je n’ai aucune information philatélique sur le sujet.

5- Cachets postaux

Dans les territoires annexés par la Bulgarie au début de la guerre (Roumanie, Grèce, Yougoslavie), les timbres bulgares sont utilisés : les cachets postaux sont aussi de type bulgare.

6- Cachets commémoratifs

7 Croix rouge

La première lettre date du 9 avril 41. 21 092 lettres ont transité par ce canal.