Pays-Bas: Contexte historique

Neutre pendant la 1ère guerre, les Pays-Bas entendent bien le rester. Malgré un petit parti Nazi (NSB) émergeant, le pays est pacifique. Cela n’empêchera pas l’invasion allemande le 10 mai 40. L’ armée hollandaise résiste. Elle se rend 3 jours après le bombardement de Rotterdam (800 morts le 14 mai). Le gouvernement néerlandais (dont la reine) se réfugie à Londres.

400 000 hollandais partent travailler (travail forcé) aux Pays-Bas, les allemands essaient de nazifier le pays, sans succès. 250 000 hollandais (dont 100 000 juifs) périrent pendant la guerre

Entre 20 et 25 000 hollandais combattent dans la Wehrmacht et la Waffen SS (23ème Panzerdivision de volontaires SS hollandais, 34ème division de SS de grenadiers Landstorm Nederland).

Les combats de libération dureront de septembre 44 à mai 45 (à Texel, des combats entre allemands et «rebelles» géorgiens se poursuivront jusqu’au 20 mai 45 !)

Les timbres (et les cachets postaux) ne reflètent pas particulièrement la présence des allemands (à l’exception des timbres pour la légion et les timbres d’exil utilisés par la marine marchande hollandaise). Et, bien sûr, l’arrêt de l‘utilisation de timbres à l’effigie de la reine, partie en exil.

Toutes les colonies se rallieront au gouvernement en exil. Les correspondances entre la métropole et ses colonies seront donc interrompues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.