Norvège: timbres émis en 1940-1945

1939

  • 24 juillet                 : Michel n° 203 à 206 (Yvert n° 195 à 198). Surtaxe pour le fond de la Reine Maud. Ces timbres ont été retirés de la vente le 30/9/40, et les allemands ont vendu le stock restant à des négociants étrangers. Tirage 1Mi

1940

  • 10 avril                   : Michel n° 207 à 210 (Yvert n° 203 à 206). Série courante : lion
  • 20 octobre             : Michel n° 211 à 214 (Yvert n° 199 à 202). Pour le secours national (Nansen, explorateur). Tirage 0,5Mi, 0,3Mi, 0,85Mi et 0,35Mi
  • 25 novembre         : Michel n° 218, 224I (Yvert n° 223, 229). Série courante
  • 2 décembre           : Michel n° 223, 225 (Yvert n° 228, 230). Série courante
  • 9 décembre           : Michel n° 220 (Yvert n° 226). Série courante : lion

1941

  • 2 janvier                 : Michel 221 (Yvert n° 225). Série courante
  • 20 janvier               : Michel 219 (Yvert n° 224). Série courante
  • 10 mars                  : Michel n° 226 (Yvert n° 231). Série courante
  • 31 mars                  : Michel 228 (Yvert n° 233). Série courante
  • 16 mai                    : Michel n° 231 (Yvert n° 207). Exposition de propagande pour le nord (« Halogaland »), qui s’est tenue à Oslo (Surtaxe pour les marins disparus). Tirage 0,5Mi
  • 4 juillet                   : Michel n° 227, 229 (Yvert n° 232, 234). Série courante
  • 9 juillet                   : Michel n° 232 à 235 (Yvert n° 208 à 211). Cinquantenaire de la Société pour le sauvetage des naufragés (C. Archer, architecte navale qui a conçu un canot de sauvetage). Tirage 0,5Mi, 0,4Mi, 0,8Mi et 0,3Mi
  • 1er aout                  : Michel n° 236 (Yvert n° 212). Surtaxe pour la légion, créée le 29-6-41 (devait combattre en Finlande – d’où la présence de drapeaux norvégien ET finlandais sur le timbre- mais a été envoyée sur le front russe). Tirage 100 000
  • 15 aout                   : Michel n° 237X (Yvert n° 235A(A)) Surcharge V. Tirage 476 000
  • Aout                       : Michel 238X et Y à 257 (Yvert n° 235A (B) à 235W) Surcharge V sur série courante. Les allemands exigent que la poste norvégienne surcharge d’un V tous les timbres courants en stock. Mesure de propagande pour contrecarrer les nombreuses inscriptions sur les murs de Norvège (V comme Victory, slogan de Churchill)
  • 27 aout                   : Michel n° 217 (Yvert n° 222). Série courante
  • 1er septembre         : Michel n° 222 (Yvert n° 227) Série courante
  • 2 septembre           : Michel n° 258 (Yvert n° 219). Centenaire Université Oslo. Tirage 100 000
  • 3 septembre           : Michel n° 230 (Yvert n° 235). Série courante

 

  • 10 septembre         : Michel n° A230 (Yvert n° PA 3). Château d’Akershus. Tirage 6,2Mi
  • 22 septembre         : Michel n° 237Y (Yvert n° 235A(B)) Surcharge V.. Tirage 742 000
  • 23 septembre         : Michel n° 259 à 264 (Yvert n° 213 à 218). 7ème centenaire de la mort de Sturlason, historien
  • 22 septembre         : Michel n° 215, 216 (Yvert n° 220, 221). Série courante
  • 27 octobre              : Michel n° 224II (Yvert n° 229a). Série courante

1942

  • 1er février              : Michel n° 265 et 266 (Yvert n° 236 et 236A). Quisling, artisan de la collaboration avec les Nazis. Le 236A est surchargé 1-2-42, date de la prise de pouvoir du dictateur. La surtaxe est destinée au fond d’aide aux familles de soldats morts au front. Ces timbres ont été très peu utilisés sur courrier. Attention aux fausses oblitérations Tirage 250 000
  • 12 juin                    : Michel n° 267 à 270 (Yvert n° 237 à 240). Centenaire de la naissance du compositeur Nordraak. Tirage 0,5Mi
  • 29 septembre         : Michel n° 271 (Yvert n° 241). Pour les orphelins de guerre (Quisling) : 8ème convention annuelle du parti du président (Nasjonal samling). Tirage 826 000
  • 6 octobre                : Michel n° 272-273 (Yvert n° 242-243). Bicentenaire de la naissance du poète Herman Wessel. Tirage 1,9Mi et 3,6Mi
  • 12 octobre              : Michel n° 274-275 (Yvert n° 244-245). Congrès postal européen. Tirage 1,9Mi et 1,1Mi

1943

  • 1er avril                   : Michel n° 284-286 (Yvert n° 246-248). Pour le tourisme en Norvège.Tirage 0,52Mi, 0,42Mi et 0,42Mi
  • 15 juin                    : Michel n° 287 à 290 (Yvert n° 249 à 252). Centenaire de la naissance du compositeur Grieg. Tirage 3,7Mi, 2,8Mi, 1,9Mi et 1,7Mi
  • 2 aout                     : Michel n° 291 (Yvert n° 253). Au profit des volontaires sur le front de l’Est (SS et Wermarch). Tirage 913 837
  • 10 novembre          : Michel n° 292 à 294 (Yvert n° 254 à 256). Au profit du secours d’hiver. Tirage 0,61Mi, 0,61Mi et 0,56Mi

1944

  • 20 mai                    : Michel n° 295 à 297 (Yvert n° 257 à 259). Au profit des victimes des paquebots torpillés lors qu’ils acheminaient du ravitaillement (et des passagers) pour les allemands combattant les russes sur le front lapon. N° 257 : Bateau Coulé le 12/9/41 à Vestjorden (tirage 780 000), N° 258 : bateau incendié par les alliés le 30/9/43 à Stad (tirage 776 000), N° 259 : bateau torpillé le 13/2/44 à Hustavika (tirage 781 000)
  • 30 juillet                 : Michel n° 298 (Yvert n° 260) : 30ème anniversaire de la traversée de la mer du nord. Tirage 1Mi
  • 1er décembre         : Michel n° 299 à 302 (Yvert n° 269 à 272). Au profit du secours d’hiver. Tirage environ 500 000

1945

  • 15 février               : Michel n° 303 (Yvert n° 279). Lion et couronne ducale. Tirage 1,4Mi

 

 

Les timbres émis pendant la guerre ont été démonétisés en 1945, mais ont été à nouveaux valides le 1er septembre 1981

Timbres de service

  • 18 timbres ont été émis entre 1941 et 1944. Michel n° D33 à D35 (Yvert S33 à S35), en complément d’une série antérieure et D40 à D54 (Yvert n° S37 à S51), avec un dessin spécifique.

Vignettes de propagande

  • Dans son ouvrage, Krieft répertorie plusieurs vignettes dites « Viktoria » (voir flammes et timbres). Lettre V, sur une vignette, plusieurs dessins ou message en fond. Le timbre dit « de Narvik » serait une réalisation d’après guerre

 

Série de Londres

  • Cette série a été émise entre le 1er janvier 1943 (Michel n° 278 à 283, Yvert n° 263 à 268) et le 30 avril 1945 (Michel n° 276-277 et Yvert n° 261-262). La vente sur le territoire norvégien libéré a eu lieu le 22 juin 1945. Le tirage varie entre 1,6Mi et 22Mi. Ces timbres ont été utilisés par la marine marchande norvégienne, par les bureaux du gouvernement en exil et par la légation norvégienne à Stockholm, ralliés au gouvernement en exil à Londres.
  • Le 17 mai 43, des timbres norvégiens (Scott n° 261 – 266) ont été surchargés 17-5-43 ; leur vente était destinée à la résistance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.