Madagascar: philatélie (1939-54)

Emissions avant l’armistice

  • 5 juillet 39           : Yvert n° 209 à 213, PA15 Dallay n° 222 à 226 PA 16. 150ème anniversaire de la Révolution. Bien qu’émise avant le début de la guerre, l’argent collecté par la surtaxe aurait été versé à la Caisse d’Armement en mai 1940. (Source: Timbre magazine). Tirage 15 000
  • 4 décembre 39   : Yvert n° 218, 222, 223 et 221. Dallay n° 227 à 230. Série courante (Gallieni et Laborde). Une partie de ces timbres ont été expédiés en 1945 dans la colonie (il s’agit probablement de timbres imprimés avant la guerre et restés à Paris pendant la guerre)
  • Mars-avril 40      : Yvert n° 214 à 217, 219, 220, 224 et 225. Dallay n° 231 à 238. Série courante (Gallieni et Laborde)

Série émises par le gouvernement de Vichy (ne parviennent pas sur place en raison du blocus anglais puis du ralliement à la France Libre)

  • 24 février 41       : Yvert PA n° 16 à 24. Dallay PA n° 17 à 25. 2ème série PA (le 16 est non émis) Ont servi après la guerre. Le 1er tirage (1941), aux couleurs vides, a été vendu en France. Le 2ème (aux couleurs plus ternes) et imprimé sur papier « rugueux » en 1943 a été vendu à Madagascar après la guerre.
  • 21 juillet 41         : Yvert n° 226 à 228. Dallay n° 239 à 241. Série Défense de l’Empire. Tirage 51 000
  • 10 novembre 41 : Yvert n° 229 et 230. Dallay n° 242 et 243. Pétain et filanzane (chaise à porteur)
  • 7 avril 42             : Yvert n° 232 et 233. Dallay n° 245 et 246. Surcharge pour le secours national. Tirage 200 000
  • 22 juin 42            : Yvert n° PA 41 à 44. Dallay n° PA 42 à 45. Pour la protection de l’enfance indigène et Quinzaine impériale. Tirage  92 000
  • 1942 et 1944       : Yvert PA n° 25 à 40. Dallay PA n° 26 à 41. Poste aérienne sans RF
  • 1942                    : Yvert n° 231. Dallay n° 244. 10ème anniversaire du rattachement de Nosy Bé et Mayotte
  • 1942                    : Yvert n° 234. Dallay n° 247. Série courante surchargé nouvelle valeur (réalisé sur place, donc existe oblitéré). Il restait sur place un stock de plusieurs millions du timbre n° 172 (0,65 F), qui avait été expédié à Madagascar à l’automne 1939. En effet, le tarif était passé à 0,90 F le 1er janvier 40. Le 31 mai 42, il est donc décidé de surcharger 5,5Mi de ces timbres à 0,50F.
  • 1943 et 1944       : Yvert n° 279 à 283. Dallay n°  292 à 296. Série courante sans RF
  • 26 juin 44            : Yvert n° 284 et 285. Dallay n° 297 et 298. Œuvres coloniales
  • 26 juin 44            : Yvert PA n° 62. Dallay PA n° 63. Poste aérienne sans RF. Tirage 24 000

Concernant les entiers, le même article de Timbre Magazine indique qu’en 1942, était en stock des enveloppes (prétimbrées) à 0,15F, à 0,25F, à 0,60F et 0,75F, ainsi qu’à 3,75F et 4,60F pour la poste aérienne. Ainsi que des cartes postales à 0,90F et 77 610 cartes postales familiales (aussi à 0,90 F)

Séries émises sur place après le ralliement à De Gaulle le 14-11-42

  • début 43              : Yvert n° 235, 236, 238, 239 et 240. Dallay n° 248 à 252. Série émise suite aux décrets du 19 et du 29 janvier 1943. 1ère série courante surchargée: FRANCE LIBRE (sur 1 ligne). Afin d’éviter toute spéculation, aucun timbre n’est surchargé à moins de 10 000 exemplaires (sauf le timbre à 20 F). Une partie de ces timbres est expédiée (avec beaucoup de difficultés !) à Londres (pour générer des recettes destinées à la France Libre). Les postes locales en ont profité pour modifier les valeurs de certaines figurines,  devenues obsolètes ou en sur nombre (le décret du 19 janvier autorise la surcharge France LIBRE de 51 timbres, tandis que celui du 29 autorise la modification de certaines valeurs). Une partie des timbres expédiés à Londres ont été détruits (accident d’avion, incinération de stocks en transit…).
  • début 43              : Yvert n° 242 à 255, 255A. Dallay n° 254 à 268. 2ème série courante surchargée: FRANCE LIBRE (sur 2 lignes). Le numéro 255A n’a pas été vendu au guichet, mais aux enchères au profit du fond d’Armement (mise à prix 100 F, alors que la valeur faciale n’est que de 20F). Le numéro 243 (3 c.) est rare car, sur les 12 450 exemplaires surchargés, 10 000 ont été expédiés à Londres. Il existe donc de nombreux faux (dont certains réalisés à Madagascar). Il existe bien sûr beaucoup de faux d’autres valeurs.
  • début 43              : Yvert n° 256 à 260. Dallay n° 269 à 273. Série courante surchargée « FRANCE LIBRE »
  • début 43              : Yvert PA n° 45 à 54. Dallay PA n° 46 à 55. Série courante pour la PA surchargée: FRANCE LIBRE
  • début 43              : Yvert taxe n° 20 à 30. Dallay taxe n° 20 à 30. Timbres taxe surchargés France Libre
  • 1943                     : Yvert n° 265 à 278 et PA n° 55 à 61. Dallay n° 278 à 291 et PA n° 56 à 62. Émission de Londres. Cette série de 14 timbres (pas les Poste aérienne) est mise en vente à Londres le 17 mars 43. Une première quantité de timbres parvient à Tamatave le 9 juillet 43, les derniers arrivent en septembre 47.
  • Fin 43 début 44   : Dallay n° 291A à D. Surcharge « France COMBATTANTE », non émis. On ne sait pas vraiment pourquoi cette série n’a pas été émise, malgré un premier essai le 5 novembre 43 (surcharge maigre, 28 paires) et le 3 janvier 44 pour la surcharge grasse (moins de 10 exemplaires)

Il est à noter que, à partir de fin 43, Madagascar reçoit d’Alger des timbres à forte surtaxe émis par le Comité français de la Libération Nationale (25 000 séries Yvert n° 60 à 64, 8 000 exemplaires du n° 65, puis 15 000 timbres 66)

Le 15 mai 44, le tarif (lettre au régime intérieur) passe de 1F à 1,50F. Il faut donc surcharger sur place 2 timbres sans réelle utilité postale.

En raison du manque de timbres, un arrêté local, le 10 juin 44 autorise la surcharge (1F50 sur les n° 287, 587 et 261), 0F50 sur le n° 241) de timbres disponibles sur place. En effet, le 15 mai 44, le tarif (lettre au régime intérieur) passe de 1F à 1,50F

  • juin 44                  : Yvert n° 241 et 261. Dallay n° 253 et 274. Tirage  100 000 et 130 000
  • juin 44                  : Yvert n° 262, 263 et 264. Dallay 275, 276 et 277. Timbres France Libre surchargés d’une nouvelle valeur. Tirage: 460 000, 204 500 et 219 950
  • juin 44                  : Yvert n° 286 et 287. Dallay n° 299 et 300. Série de Londres surchargée d’une nouvelle valeur (1F50). Tirage 360 000  et 200 000
  • Décembre 44      : Yvert n° 288. Dallay n° 301. Entraide française (parviennent à Madagascar le 30 aout 45)
  • Déc 44                 : Yvert n° 289. Dallay n° 302. Série courante imprimée à Paris. 400 000 sont expédiés en janvier 45, mais l’augmentation du tarif le 1er avril 45 et le manque de figurines à 0,50€ les rend peu utilisables, d’où le recourt  à l’affranchissement en numéraire.
  • 1945                    : Yvert n° 290 à 297. Dallay n° 303 à 310. Série de Londres avec nouvelle valeur en surcharge
  • 14 novembre 45 : Yvert n° 298 et 299. Dallay n° 311 et 312. Félix Eboué (30 000 timbres à 25 F et 1 million à 2F)
  • 8 mai 46              : Yvert PA n° 65. Dallay PA n° 67. Anniversaire de la Victoire. Tirage 1,6Mi
  • 8 juin 46              : Yvert PA n° 66 à 71. Dallay n° 68 à 73. Série Tchad au Rhin. Tirage 55 000 séries
  • 6 juin 54              : Yvert PA n° 74. Dallay PA n° 76. 10ème anniversaire de la Libération. Tirage 23 000

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.