Timbres belges 1944-45

1-3 Immédiat après-guerre

Bruxelles est libéré le 3 septembre 44, et le reste de la Belgique progressivement jusqu’à fin Octobre 1944 (à quelques exceptions près, à l’extrême est).

Selon Chapier, en avril 45, une émission fantaisiste est apparue sur le marché philatélique : l’émission de Léopold III (1Fr.) et du type armoiries (2, 5, 10, 20, 25, 35 et 50 cts) surchargée d’un V et de 1945. Ces timbres étaient oblitérés « Bastogne-Bastenaeken ». Un soit disant receveur des postes belges (en fait, un escroc) vendit à un américain (Mac Gover) ces timbres surchargés. Des lettres ont même été expédiées (principalement en France et USA), d’où une « relative » authenticité à cette série.

  • 10 novembre 1944  : timbres de 1936-40 (armoiries) surchargés V (Victoire) Yvert n° 670-673 (Michel n° 681 à 684) :

 

    • 670-673
  • 10 Novembre 1944          : Série de la libération (Lion héraldique avec V de la victoire) Yvert n° 674A-689A (Belgique-Belgie) et 674B-689B (Belgie-Belgique), Michel 692I/II à 707 I/II
  • Surchargés  le 20 mai 46 : Yvert n° 724G-M et le 27 mai 46 :724 DD -FF

 

  • Décembre  1944              : Portrait de Léopold III (parti en Allemagne en juin 44, délivré par les américains en mai 45, et en exil jusqu’en 1950) avec le V de la victoire (Yvert n° 690 à 696Michel n° 685A à 691A, en 1957 : Yvert n° 1007Michel n° 691B)

  •  le 20 mai 46                    : Surchargé « -10% » suite baisse tarifs Surcharge temporaire (Yvert n° 724N-P, Michel 742-744)
  • 4 juin 46                            : Surchargés -10% Yvert n°724R-TMichel 748 à 750
724R-T
  •  Le 27 mai 46                       : Surchargés -10% Yvert n° 724U à 724W.