Réunion: philatélie

Émissions avant l’armistice

  • 5 juillet 39           : Yvert n° 158 à 162, PA n°6. Dallay n° 165 à 169, PA n° 16. Michel n°169 à 174. 150ème anniversaire de la Révolution. Bien qu’émise avant le début de la guerre, l’argent collecté par la surtaxe aurait été versé à la Caisse d’Armement en mai 1940. (Source: Timbre magazine). Tirage 15 000
  • 4 décembre 39    : Yvert n° 168, 170 et 173. Dallay n° 170 à 173 Michel n° 180, 182 et 185. Série courante
  • Mars-avril 40       : Yvert n° 163 à 167, 171, 172 et 174. Dallay n° 173 à 181 Michel n° 175 à 178, 181, 183, 184, 186. Série courante

Série émises par le gouvernement de Vichy (ne parviendront pas sur place en raison du blocus anglais puis du ralliement à la France Libre).

  • 21 juillet 41         : Yvert n° 175 à 177. Dallay n° 182 à 184. Michel n° 187 à 189 Série Défense de l’Empire. Tirage 51 000
  • 10 novembre 41  : Yvert n° 178 et 179. Dallay n° 185 et 186. Michel n° 190 et 191. Pétain et rade de St Denis
  • 22 juin 42            : Yvert PA n° 7 à 9. Dallay PA n° 7 à 9. Michel n° 192 à 194. Pour la protection de l’enfance indigène et Quinzaine impériale
  • 19 octobre 42     : Yvert PA n° 10 à 17. Dallay PA n° n° 10 à 17. Michel n° 195 à 202. Poste aérienne sans RF
  • 21 juin 43            : Yvert n° 180 à 185, PA n° 18 à 23. Dallay n° 187 à 192, PA n° 18 à 23. Michel n° 203 à 214. 300ème anniversaire du rattachement de la Réunion à la France.
  • 26 juin 44            : Yvert n° 249 et 250. Dallay n° 256 et 257. Michel n° 283 et 283Œuvres coloniales
  • 1944                    : Yvert n° 247 et 248, Dallay n° 254 et 255. Michel n° 280 et 281. Série courante sans RF

Série émises sur place après le ralliement à De Gaulle le 30 novembre 42. Ces surcharges ont été effectuées suite à un décret du 18 décembre 1942 suivi d’un deuxième du 13 mars 43 (pendant la réalisation des surcharges du premier « lot », il fallait laisser dans les bureaux de poste des timbres non surchargés pour la vente). Au total, 8 633 000 timbres furent surchargés, dont 175 433 défectueux qui furent immédiatement incinérés (donc, pas de variétés). Enfin, à la différence de Madagascar, les timbres en surstock n’ont pas été surchargés d’une autre valeur, mais détruits. Les plaques d’impression furent aussi détruites après utilisation.

  • 1943                     : Yvert n° 186. Dallay n° 193. Michel n° 215. Surcharge sur série courante (en raison d’un changement de tarif)
  • 1943                     : Yvert n° 187 à 232, PA n° 24 à 27, Dallay n° 194 à 239, PA n° 24 à 27. Michel n° 216 à 261. Timbres trouvés sur place surchargés « France Libre »

 

 

  • Décembre 43/44   : Yvert n° 233 à 246, PA n° 28 à 34. Dallay n° 240 à 253, PA n° 28 à 34. Michel n° 266 à 291. Série dite « De Londres »
  • Décembre 1944    : Yvert n° 251, Dalay n° 258. Michel n° 284. Entraide française
  • 1945                     : Yvert n° 252 à 259, Dallay n° 259 à 266. Michel n° 294 à 301. Série de Londres surchargée d’une nouvelle valeur.
  • 1945                     : Yvert n° 260 et 261, Dallay n° 267 et 268. Michel n° 292 et 293. Félix Eboué
  • 8 mai 46               : Yvert PA n° 35, Dallay PA n° 35. Michel n° 302. Anniversaire de la Victoire. Tirage 880 000
  • 6 juin 46               : Yvert PA n° 36 à 41, Dallay  PA n° 36 à 41. Michel n° 303 à 308. Série Tchad au Rhin. Tirage 55 000
  • 9 novembre 71    : Yvert n° 400 à 403, Dallay n° 418 à 421. Michel n° 478 à 481. Anniversaire de la mort de De Gaulle. Tirage 350 000

Emission du CFLN

Le 18 octobre 1943, il a été livré 2 000 timbres de la série Aide aux Combattants (Yvert Colonies Générales n° 60 à 64) et le 3 novembre 1943 600 timbres n° 65 (aide aux résistants)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.