Algérie Timbres

  • Fin 39 début 40   : Yvert n° 158 et 158A. Timbre n° 137 surchargé 1F (nouveau tarif du 1er décembre 39: 1F au lieu de 0,90F). Le n°158 a des barres de surcharge courte. Le n° 158A longues
  • Janvier 1940        : Yvert n° 159 à 162. Pour les familles des mobilisés
  • 1940                     : Yvert n° 104A et 141A. Série courante
  • 1941                     : Yvert n° 163 à 165. Série courante. Vue d’Alger
  • 1941                     : Yvert n° 166. Timbre n° 137 avec nouvelle valeur
  • 1941                     : Yvert J13. Timbre pour journaux
  • 1941                     : Yvert n° 168. Portrait de Pétain
  • 1942                     : Yvert n° 167. Timbre Arc de Triomphe de Lambere (n° 139) avec surtaxe.
  • 1er juillet 41         : Yvert n° 169 . Timbre Pétain avec surtaxe pour différentes ouvres (démobilisés, prisonniers, enfance)
  • 1er mars 42         : Yvert n° 170. Timbre Pétain avec surtaxe pour le secours national.
  • 1942                     : Yvert n° 171 à 174 (le n° 173 est dentelé 14 x 13,5 et le n° 173A est dentelé 12. (Existe aussi une version ND). Série courante sans RF
  • 1942 à 45 (?)       : Yvert n° 175 à 183. Série blasons. Tirage local (signature) En héliographie. Les catalogues n’indiquent pas clairement les dates d’émission des 2 tirages.
  • 1942 à 45 (?)       : Yvert n° 184 à 195. Série blasons. Tirage de Paris (sans signature) en typographie. Les catalogues n’indiquent pas clairement les dates d’émission des 2 tirages
  • 1942                     : T25 et T26. Timbres taxe sans RF
  • 15 nov 42             : Yvert n° 196. Portrait de Pétain (les n° 196A à D sont non émis car n’ont pas pu être acheminés en Algérie). Ce timbre a donc été émis APRÈS le débarquement des alliés en ANF. Mais à cette date, c’est Giraud (proche de Pétain) et non De Gaulle qui dirige l’Algérie. Les timbres à l’effigie de Pétain continueront à être utilisés même après l’annulation de la législation de Vichy le 15 mars 43, qui interdit leur vente jusqu’à leur démonétisation le 1er novembre 44. Certains colleront le timbre Pétain à l’envers sur l’enveloppe.

Pour protester contre le maintien des lois de Vichy après le débarquement anglo-américain, des jeunes Du mouvement Combat collent dans le tram des timbres sans RF (Pétain entre autres) surchargés d’une tête de république.

Émissions du CFNL (le 3 juin 43, le conseil impérial et le France Combattante se fondent dans le CFLN)

Il est à noter que certains de es timbres ont été utilisés en Corse à partir du 6 décembre 43, soit 2 mois après le départ des dernières troupes allemandes. 

  • 1943                     : Yvert n° 197. Timbre courant avec nouvelle valeur (la version non surchargée est non émise)
  • 1943                     : Yvert n° 198 et 199. Un seul but : la victoire. Il semble que la mise en vente de ce timbre doit coïncider avec l’Emprunt Africain pour la France (date de clôture : 29 mai 43).
  • 1943                     : Yvert n° TE 1 et 2. Timbre télégraphe. Émis par les forces américaines pour l’envoi d’un télégramme codé ou USA (par l’Expeditionnary Force Message). Vendus aux guichets et oblitérés par la poste française ou américaine. On trouve ces timbres avec un cachet « APPROVED ». L’accord entre les autorités françaises et américaine date du 10 mai 43.
  • début 44              : Yvert n° 200 à 204. Palais d’été à Alger
  • 1 déc 44              : Yvert n° 205 à 208. Pour les familles de prisonniers de guerre (Caisse centrale de secours aux mobilisés et prisonniers de guerre). Série dite du général Catroux (gouverneur général d’Algérie en 1943-44)
  • mars 1944                     : Yvert n° 209 à 217. Marianne d’Alger
  • Aout 1944            : Yvert n° 218 à 223. Coq gaulois
  • 1944                     : Yvert PR14. Timbres pré-oblitéré
  • mars 1944            : Yvert T27. Timbre taxe pour les douanes. La nourriture est plus abondante en Italie (où se trouve un corps expéditionnaire français) qu’en Afrique du Nord. Des soldats français expédient donc des colis alimentaires à leur famille. Les douanes, qui furent submergées de colis, créent ce timbre à cet effet (taxe forfaitaire de 20F, apposée sur le talon de quittance d’expédition (et pas sur le colis). PCV signifie « Pour Contrôle et Vérification ». 500 000 timbres ont été surchargés (c’est le timbre à 50F, peu utilisé, qui sera surchargé). ll existe 2 types, en fonction de la distance entre le E et le P (2 ou 3 mm)
  • 1945                     : Yvert n° 225 et 226. Timbre de France (chaines brisées) surchargé ALGÉRIE
  • 1945                     : Yvert n° 227 à 229. Timbres de France (Céres de Mazelin) surchargés ALGÉRIE
  • 1945                     : Yvert 230 à 236. Timbres de France (Iris) surchargés ALGÉRIE
  • 1943                     : Timbres pour colis postaux.  En raison de l’augmentation des tarifs, certaines gares furent autorisées à surcharger elles-mêmes leurs timbres (ceux-ci sont collés sur les bulletins d’expédition). Cette surcharge est manuscrite.. Il va sans dire que ces surcharges sont rares !

Timbres commémoratifs

  • 16 mai 45            : Yvert n° 242. Timbre de France (Victimes de la guerre) surchargé ALGÉRIE
  • 24 juillet 45         : Yvert n° 245. Timbre de France (Œuvres de l’air) surchargé ALGÉRIE. Ce timbre a été imprimé et surchargé ALGÉRIE en octobre 42 en métropole, mais n’ pas pu être acheminé en Algérie à cause du débarquement américain. Il a donc été surchargé à nouveau RF (en rouge) pour être vendus en 1945. On trouve des variétés sans surcharge ou avec une des 2 surcharges.
  • 2 octobre 46       : Yvert n° 249 à 252. Pour les œuvres de solidarité algérienne. Le timbre bleu représente le retour au pays des soldats
  • 1946                   : Yvert n° 247. Timbres sans RF de 1942 surchargés RF
  • 13 nov 1947       : Yvert n° 266. Timbre de France (Résistance) surchargé ALGÉRIE
  • 18 juin 47           : Yvert PA n° 7. Commémoration de l’appel du 18 juin.
  • 18 juin 48            : Yvert PA n° 8. Commémoration de l’appel du 18 juin.
  • Décembre 48      : Yvert n° 272. Timbre de France (Général Leclerc) surchargé ALGÉRIE.
  • 11 janvier 51      : Yvert n° 286. 10ème anniversaire de la mort du colonel d’Ornano (Avait entrepris un raid aux ordres de Leclerc jusqu’au Fezzan, et fut tué dans un oasis Libyen en 1941)
  • 21 avril 52          : Yvert n° 295. Monument à la gloire de l’Armée d’Afrique (congrès des sous officiers de réserve)
  • 15 septembre 52 : Yvert n° 299. 10ème anniversaire de la bataille de Bir Hakeim.
  • 25 mars 1954      : Yvert n° 309. Anciens combattants.
  • 6 juin 54              : Yvert n° 312. Timbre de France (10ème anniversaire du débarquement. Mais les dates des 3 débarquements: ANF, Normandie et Provence sont notés sur le timbre) surchargé ALGÉRIE.
  • 5 novembre 55    : Yvert n° 330. Pour les œuvres de guerre (veuve et orphelins)
  • 29 novembre 56  : Yvert n° 338. 9ème anniversaire de la mort de Leclerc.
  • 1er juillet 57         : Yvert n° 345. 17ème anniversaire de l’appel du 18 juin.
  • 20 juillet 58          : Yvert n° 352. Pour la fondation Maréchal De Lattre. Tirage 135 000

Émissions de l’Algérie indépendante

Le seul événement commémoré par le nouvel état est les massacres de Sétif, Guelma et Kherrata le 8 mai 45 (massacre lors d’une manifestation nationaliste le jour du défilé de la victoire)

  • 17 décembre 1975   : Yvert n° 623 à 629
  • 11 janvier 1978         : Yvert n° 683
  • 3 mai 1995               : Yvert n° 1086 et BF 45
  • 08 mai 2005             : Yvert n° 1404
  • 8 mai 2010               : Yvert n° 1565

      

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.