A.E.F. Philatélie

1 Rappel historique

L’Afrique Équatoriale Française (AEF) a groupé postalement de 1936 à 1958 le Congo, l’Oubangui Chari, le Gabon et le Tchad.

Félix Eboué, gouverneur du Tchad, décide de rallier ce territoire à la France Libre le 26 aout 40. Le lendemain, Leclerc débarque à Douala (Cameroun) pour rallier ce territoire. Puis c’est au tour de Larminat (général de brigade rallié à De Gaulle, condamné à mort  –par contumace- par Vichy) d’obtenir le ralliement du Congo le 28 aout. Dans la foulée, l’Oubangui Chari se rallie, et le 29 aout Larminat crée le gouvernement de la France Libre (et est nommé gouverneur de l’AEF). Le Gabon reste à l’écart, pour finalement se rallier le 11 novembre après quelques combats.

Le 12 novembre 1940, Brazzaville devient capitale du Haut Commissariat de l’Afrique Equatoriale Libre, jusqu’en 1943.

Diverses unités combattantes, ralliées à De Gaulle (ou créées en 1940) se servent de l’AEF libre comme base de départ à la libération de la France. On pense en particulier à la 2ème DB; constituée à Fort Lamy par Leclerc. On estime qu’environ 20 000 africains (hors Afrique du Nord) ont participé aux différents combats de la 2ème guerre (Libye, Italie, libération de la France…).

2/ Philatélie

2-1 Timbres émis avant le ralliement  la France Libre (aout 40)

  • 5 juillet 39           : Yvert n° 72 à 76, PA 9, Michel n° 91 à 96, Dallay n° 72 à 76, PA 9 . 150ème anniversaire de la Révolution. Bien qu’émise avant le début de la guerre, l’argent collecté par la surtaxe aurait été versé à la Caisse d’Armement en mai 1940. (Source: Timbre magazine). Tirage 15 000
  • 5 décembre 39    : Yvert n° 85, Michel n° 91, Dallay n° 77. Complément aux séries définitives émises en 1937-39. Tirage : 40 000
  • 5 mars 40            : Yvert n° 83, 84 et 86Michel n° 54, 56 et 62, Dallay n° 84, 85 et 86. Complément aux séries définitives. Tirage : 0,3Mi, 0,3Mi et 0,4Mi
  • 26 mars 40          : Yvert n° 80, 81 et 82. Michel n° 44, 46 et 52. Dallay n° 81, 82 et 83. Complément aux séries définitives
  • 15 aout 40          : Yvert n° 77, 78 et 79. Michel n° 29, 37 et 41. Dallay n° 78, 79 et 80. Complément aux séries définitives

2-2 Émissions de Vichy, non parvenues sur place, mais vendues en métropole, par  l’agence comptable des timbres d’outre mer, à Paris.

  • 27 juillet 41         : Yvert n° 87 à 89. Michel n° 97 à 99. Dallay n°145 à 147. Défense de l’Empire. Dans le cadre de la Semaine de la France d’Outre Mer (du 15 au 22 juillet 41, organisée par le gouvernement de Vichy), une série dite « Série Défense de l’Empire » est émise et vendue à l’Agence comptable des timbres postes d’outre mer. Elle n’a jamais été envoyée officiellement dans les colonies, même celles restées fidèles à Pétain La surtaxe est au profit des prisonniers coloniaux.

 

 

  • 10 novembre 41  : Yvert n° 90 et 91, Michel n° 100 et 101, Dallay n° 148 et 149. Série dite « Pétain et paysage ».
  • 18 Mai 42            : Yvert PA n° 13, Michel n° 197 Dallay PA n° 28. Le gouvernement de Vichy organise une « quinzaine impériale » (avec l’aide de la Ligne Maritime coloniale). Des timbres sont émis pour les colonies et vendus en métropole. Cette quinzaine a pour objectif d’orienter les jeunes vers les carrières coloniales. Tirage 100 000
  • 1942                     : Yvert n° 40A, Michel n° 35II, Dallay n° 40II.  Retirage du timbre Yvert n° 40, émis en 1937. Ce timbre est côté oblitéré dans les catalogues, mais compte tenu de la guerre, je ne sais pas quand il est parvenu dans l’AEF.
  • 22 juin 42             : Yvert PA n° 10 à 12, Michel n° 194 à 196, Dallay PA n° 25 à 27. Série dite « protection de l’enfance indigène ». La surtaxe est au profit des œuvres en faveur de l’enfance indigène et aux œuvres sociales d’intérêt colonial.
  • 18 oct 43 au 3 avril 44 : Yvert PA n° 30 à 41, Michel n° 198 à 209, Dallay PA n° 30 à 41. Poste aérienne  sans RF
  • 1943 et 44            : Yvert n° 191 à 194, Michel n° 238 à 241, Dallay n° 171 à 174. Série courante sans RF.
  • 26 juin 44             : Yvert n° 195 et 196, Michel n° 242 et 243, Dallay n° 199 et 200. Série Pétain surchargée « Œuvres coloniales »
  • 26 juin 44             : Yvert PA n° 42, Michel n° 210, Dallay PA n° 42

2-3 Surcharges locales pour la FRANCE LIBRE suite au ralliement à De Gaulle (fin aout 40).

Larminat, gouverneur de l’AEF libre, signe l’arrêté de l’émission des surcharges France Libre le 13 septembre 1940. Dans un article de P. Badin (ASPPI), il est noté que de nombreuses fausses surcharges ont été réalisées après guerre, et qu’il est difficile de les distinguer des originaux pour plusieurs raisons : sur une planche authentique, toutes les surcharges ne sont pas rigoureusement identiques ; il y a parfois eu plusieurs retirages, des timbres signés comme authentiques sont en réalités des faux (fausse signature, ou bien signature authentique d’un timbre dont la surcharge est authentique qui est transformé ultérieurement en un faux double surcharge..).

  • 26 octobre 40    : Yvert n° 92 à 101, Michel n° 102 à 111, Dallay n° 87 à 96. Timbres précédents surchargés « AFRIQUE FRANCAISE LIBRE ». Les principales variétés sont « L.BRE au lieu de LIBRE » et  double surcharge. Tirage 40 000 (sauf Yvert n° 101 : 10 000)
  • 26 octobre 40    : Yvert n° 128 à 138, Michel n° 113b à 118b, 126b, 132b, 134b à 137b. Dallay n° 97  107. Timbres précédents surchargés « LIBRE » (en rouge). Tirage de 15 000 à 40 000 selon valeur
  • 26 octobre 40    : Yvert n° 105, 107, 109 à 121, 123 et 140. Dallay n° 109 à 124 et 126. Dallay signale un non émis 122A. Timbres précédents surchargés « LIBRE » (en noir). Le n° Yvert 140 a une nouvelle valeur en surcharge. Tirage 4 000 à 40 000 selon valeur (timbre surchargé : 1Mi). Variétés : double surcharge et Libre avec un petit L.
  • 28 octobre 40    : Yvert PA n° 15, 17, 18, 19 et 21. Michel n° 156, 158, 159, 160 et 162. Dallay PA n° 10 à 14. Timbre surchargés « AFRIQUE FRANÇAISE LIBRE ». Il existe 2 tirages : 1er tirage 2 mm entre les 2 lignes et 2ème tirage 3,5 mm entre les 2 lignes. Tirage 38 000 (sauf Yvert PA15 : 45 000)
  • Fin décembre 40 : Yvert n° 102 et 139. Michel n° 112 et 149, Dallay n° 108 et 125. Le n° Yvert 102 est surchargé LIBRE en noir tandis que le n° 139 est surchargés LIBRE et une nouvelle valeur. Tirage 17 000 et 100 0000 Dallay signale un non émis : surcharge du timbre Yvert n° 56 au lieu de 55
  • Mai 41                 : Yvert n° 103, 104, 106, 108, 122, 124, 125 et 127. Michel n° 113a, 114a, 116a, 118a, 132a, 134a, 135a et 137a. Dallay  n° 127 à 133 et 135. Timbres surchargés LIBRE (en noir). Tirage 10 000 à 25 000.
  • Mai 41                 : Yvert n° 156 à 164, PA 14 et 16 . Michel n° 178 à 186, 155 à 156  et Dallay n° 136 à 144 et PA 15-16. Timbres surchargés « AFRIQUE FRANÇAISE LIBRE ». 1er tirage 2 mm entre les 2 lignes et 2ème tirage 3,5 mm entre les 2 lignes. Tirage : entre 25 000 et 30 000 (3 700 pour les PA)
  • Octobre 41         : Yvert n° 126 et PA 20, Michel n° 136a et 161, Dallay n° 134 et PA 17. Timbres surchargés LIBRE (en noir). Tirage 10 000
  • 1er janvier 42      : Yvert n° 140A à D, Michel n° 151 à 154, Dallay n° 165 à 168. Le 24 octobre 40, De Gaulle se rend à Brazzaville pour décréter que cette ville est la capitale de la France Libre. Des timbres déjà surchargés sont « re surchargés » avec la date 24-10-1940 et tous collés sur des cartes postales représentant De Gaulle imprimées en Afrique du Sud. Tirage 60 000, 40 000, 30 000 et 70 000

 

  • Juillet 43              : Yvert n° 165, 166 et PA 29, Michel n° 211 à 213, Dallay n° 169, 170 et PA 29. Timbres surchargés AFRIQUE FRANCAISE COMBATTANTE (il est à noter que cette désignation n’est pas logique, car la France Combattante a été remplacée par le CFLN le 2 juin 43). Surtaxe pour la croix rouge. Tirage 17 150, 8 550 et 5 360.
  • Novembre  43     : Yvert n° 167 à 180, Michel n° 214 à 227, Dallay n° 175 à 188. Timbres surchargés RESISTANCE. Je n’ai pas d’information, mais je suppose que la surcharge que la a été réalisé en A.E.F.
  • Décembre 43       : Yvert n° 181 à 190, Michel n° 2284 à 237, Dallay n° 189 à 198. Timbres surchargés LIBERATION. Je n’ai pas d’information, mais je suppose que la surcharge que la a été réalisé en A.E.F.

1-3 Timbres imprimés à LONDRES

  • fin 41                : Yvert n° 155, Michel n° 177, Dallay n° 150. Timbre Savorgan et Croix Rouge. Un article de Timbre Magazine donne d’intéressantes informations sur ce timbre présentant de nombreux « mystères » : Selon les catalogues, la surtaxe serait pour la croix rouge, ou bien pour l’érection d’un monument à Savorgan de Brazza (qui n’a bien érigé qu’en 2006 !). Donc, à quoi a été utilisé l’argent ?? Le catalogue Dallay indique qu’il a été imprimé à Paris, ce qui semble peu crédible (Paris est occupé !). Une impression à Londres est beaucoup plus vraisemblable. La date de mise en vente est soumise à caution. Certaines sources indiquent le 11 novembre 41 à Londres puis le 11 janvier 42 dans d’AEF, d’autres le 19 novembre 41 en AEF (75 000 ex, sur 100 000 impression : les 25 000 restant auraient donc été vendus à Londres ?). Enfin d’autres indiquent le 22 décembre 41.
  • Fin 41               : Yvert n° 141 à 154, Michel n° 163 à 176, Dallay n° 161 à 164. Série de Londres. René Pleven directeur des affaires extérieures et économiques à Londres, fait imprimer des séries définitives qui sont destinées à remplacer les séries surchargées localement dans les colonies ralliées. Afin d’éviter toute spéculation (ce qui avait été le cas dans certaines colonies avec les surchargés), les tirages de ces séries dites « de Londres » sont importants. Selon « la lettre de la France Libre », publiée à Londres, cette série a été émise fin 41 (les dates exactes varient selon les sources : date de mise en vente à Londres, d’expédition en Afrique, de réception… et toutes les valeurs n’ont pas été expédiées en même temps). Elle représente un phénix qui, brulé, renait  de ses cendres.
  • 1942                  : Yvert PA n° 22 à 28, Michel n° 187 à 193, Dallay PA n° 18 à 24. Série de Londres pour la poste aérienne
  • Décembre 44    :  Yvert n° 197, Michel n° 244, Dallay  n° 201. Entraide française
  • 1945                  : Yvert n° 198 à 205, Michel n° 245 à 252, Dallay n° 202 à 209. Émission de Londres surchargée d’une nouvelle valeur.

1-4 Émissions d’après guerre (timbres commémoratifs)

  • 1945                    : Yvert n° 206 et 207, Michel n° 253 et 254, Dallay n° 210 et 211. Félix Eboué. L’impression a lieu à Paris en avril-mai 45, la mise en vente à l’agence parisienne des timbres poste coloniaux le 25 juin 45. L’expédition dans les colonies a lieu ensuite, au 2ème semestre 45.
  • 8 mai 1946          : Yvert PA n° 43, Michel n° 255, Dallay PA n° 43. Anniversaire de la Victoire. Tirage 1,4Mi
  • 6 juin 1946          : Yvert PA n° 44 à 49, Michel n° 256 à 261, Dallay PA n° 44 à 49. Série Tchad au Rhin. Tirage 55 000
  • 6 juin 1954          : Yvert PA n° 57, Michel n° 291, Dallay PA n° 57. Xème anniversaire du débarquement
  • 2 mai 1955          : Yvert PA n° 61, Michel n° 29, Dallay PA n° 61. Félix Eboué
  • 1946                    : Dallay taxe 12. Émission pour paquets poste familiaux

Et pour terminer, quelques beaux plis, philatéliques certes…

1-5 Entier postal

Un entier Carte Postale 1F25 est imprimé en Afrique du Sud en 1941. Il sera vite surchargé 2F, le tarif ayant changé. Il n’est pas destiné à correspondre avec la métropole, mais avec les pays africains. A la même période, le gouverneur de l’AEF met en vente une carte FAMILIALE pour correspondre avec la métropole (zone occupée). Elle est vendue par la poste avec un timbre à 0,80F collé. Mais elles seront retournées lorsque expédiées en France (en raison du timbre collé)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.