Grèce: Marcophilie 40-45

Plan :

cachets postaux

censures (contrêle des change, grecques, allemande et italienne)

poste militaire

internement

undercover addresses et Croix Rouge

1 Cachets postaux

Les occupants allemands et italiens n’ont pas changé des cachets de la poste civile. Par contre, les bulgares ont « bulgarisé » les cachets postaux des zones qu’ils ont occupées.

Bulgarie lettre postée à Xanthi (partie de la Grèce occupée) 1941

2 Censures

On peut distinguer plusieurs périodes : (les scans de cachets sont extraits des catalogues de Stich et de Landsmann)

  • Contrôle des changes. Avant la guerre, les correspondances internationales (même en transit) étaient soumises au contrôle des changes (à partir de 1936). Il existe de très nombreux modèles. Les cercles avec 3 lettres grecques ne sont utilisés qu’à Athènes, tandis que le modèle à 4 lettres est utilisé au Pirée. En dehors de ces 2 villes, il existe une multitude de marques. Généralement, un cercle avec le nom de la ville, un texte (Contrôle des changes, ou Banque de Grèce…), parfois la déesse Athéna. Quand la lettre est ouverte, la bande de fermeture indique, en français, « contrôle du change »

 

  • Censure des courriers civils après le début des combats : Après le 28 octobre 1940 (guerre avec l’Italie), une censure du courrier est mise en place (le contrôle des changes aurait continué jusqu’à Avril 41). Les cachets utilisés comprennent le mot « censure » et le nom d’une ville. Les bandes, quant à elles, indiquent « censure grecque ». Il existe de très nombreux modèles de censure du courrier civil, la censure étant réalisée soit par des bureaux de censure, soit par la gendarmerie.
  • Censure militaire grecque : Le courrier militaire était lui aussi censuré, avec des marques différentes du courrier civil. De plus, la marine militaire utilisait ses propres cachets de censure.
  • Albanie occupée (par les grecs): Les troupes grecques occupent une partie de l’Albanie jusqu’à mi Avril 1941.Le courrier civil était censuré à Agii Saranta, Argyrokastron, Delvinon et Korytsa.Le courrier militaire était lui censuré dans les différentes unités.

 

  • Marine grecque en exil: Enfin, de nombreux bateaux grecs échappèrent aux allemands/italiens lors de l’invasion de 41 pour se réfugier en Égypte. Sur ces bateaux, ces censeurs examinaient le courrier.

Il est à noter que, dès le début de la « drôle de guerre » (1er septembre 1939), le courrier grec pour l’étranger était intercepté par les anglais pour être ouvert (à Malte, Gibraltar, Bermudes…)

Une fois la Grèce entre les mains des italiens et des allemands (Avril 1941), les autorités de ces deux pays instaurent le contrôle du courrier dans leur zone d’occupation respective.

  • Zone allemande : On connait 6 bureaux de contrôle allemands, tous situés dans des iles. Le courrier intérieur grec n’était donc pas censuré (sauf dans ces iles) et le courrier vers l’étranger était censuré à Vienne (voir Autriche pour plus d’informations). Les iles suivantes ont eu un bureau de censure :

Dès le début de l’occupation allemande (1941) :

  •                Chios : cachet linéaire DEUTSCHE / CENSUR, puis cachet circulaire DEUTSCHE ZENSUR / CHIOS. Les bandes de censure utilisées furent d’abord les bandes de contrôle du change grecques (récupération) puis des bandes couleur chamois avec DEUTSCHE ZENSUR imprimé.
  •                Lemnos : Bande de fermeture avec un texte grec et GEOEFFNET : DEUTSCHE ZENSUR. En plus, un cachet circulaire sans aucun texte est aussi frappé sur les enveloppes.
censure allemande Lemnos
  •                Lesbos (ville principale : Mytilène) : pas de bande, les lettres étant remises ouvertes. Un cachet linéaire (Geprüft / Postzensur Mytilene + traduction en grec) était apposé au début, puis à partir de 1942 un cachet circulaire DEUTSCHE / CENZUR / MYTILENE
  •                Crète : Seule le centre et l’ouest de l’ile était occupé par les allemands. Pas de bandes. Cachet linéaire ZENSIERT FELDKOMMANDANTUR, remplacé en 1943 par un cachet circulaire KREISKOMMANDANT / IRAKLION / ZENSIERT

 

Censure allemande suite à la « défection » des italiens en 1943. Concerne les iles du Dodécanèse, traités dans une autre rubrique

  •                Rhodes : un cachet circulaire était utilisé (Deutsche-Militärverwaltung / Rodos)

  •                Cos : Très rare censure rectangulaire (ZENSIERT O.K. COO)
censure allemande Cos

Pour information, Landsmann cite un cachet de censure à l’authenticité contesté, qui aurait été utilisé par les allemands à Athènes et des cachets de censure en grecs utilisés à Joanina (Epire)- pour ces derniers, le fait que les textes ne soient qu’en grecs peut amener à se poser des questions sur l’aspect « allemand » de cette censure.

 

  • Zone d’occupation italienne (1941-43)

Plusieurs situations, selon le lieu.

  • Sur la partie continentale de la Grèce, de nombreux cachets de censure étaient utilisés. Seuls ceux d’Athènes, de Corinthe (lettre K) et de Volos indiquent la ville.
  • Les iles de la mer ioniennes (dont Corfou) avaient leur propres bureaux de censure (elles n’étaient pas occupées, mais de facto annexées à l’Italie)
  • Le « comando superiore forze armate dell’Egeo » censurait le courrier des Cyclades, de Samos et de l’Est de la Crète (l’Ouest étant occupé par les allemands)
censure italienne en Grèce Iles Cyclades
  • Il existait aussi des bureaux de censure à Samos, Syros

 

  • Après la libération, des cachets en grec et en anglais sont utilisés (idem pour les bandes de censure)

 

Puis, les cachets et les bandes de contrôle refont leur apparition à partir de fin 1947 jusqu’à 1951

3 Correspondances militaires

  • Troupes anglaises (F.P.O.) Selon l’ouvrage de Charges R Entwistle, les troupes anglaises ont utilisé les numéros suivants (pour mémoire, elles ont été présentes deux fois en Grèce : en 1941 et en 1944). En novembre 1940, des escadrilles de chasseur anglais s’installent en Grèce continentale et des troupes en Crète. Le 8 mars 41, 58 000 hommes (dont une moitié d’australiens et de néo-zélandais) débarquent en Grèce continentale, mais le 19 avril, sous la poussée des allemands, ils s’embarquent pour la Crète, qu’ils quittent suite à l’attaque des allemands à partir du 20 mai 41.

137 : 1945-46

139 : octobre 44-45

193 : 1940-41 (Athènes)

194 : 1941

195 : 1941

221 : Mai 41 (Crète)

250 : décembre 44-45

255 : janvier 45-avril 45

264 : décembre 44 – 1946

265, 266, 267 : décembre 44 – 1945

284, 285, 286, 287, 288 : janvier – avril 45

400 : octobre – décembre 44

514 : 1944-46

525 : janvier-avril 45

654 : juin 45-1946

708 : novembre 44-1945

727 : octobre 44-45

732 : 1944-45

776, 777, 778, 782, 783 : 1944-46

781 : forces indiennes en Grèce (février – avril 45)

Les troupes grecques en exil, qui avaient rejoint les troupes anglaises au moyen-orient, utilisaient le n° suivant

513 : octobre 43-46 (Force grecques en Egypte)

  • Troupes américaines

APO n° 624, 693 et 790

  • Troupes italiennes. Selon l’ouvrage d’Ales, les numéros suivants ont été utilisés par les troupes italiennes occupant la Grèce :

2 (Corfou), 17 (Kylokostron), 23 (commandement suprême de forces aériennes), 28, 29, 37, 38, 45, 61, 62, 65, 82, 106 (Argolide), 121, 139, 140, 148, 187, 204, 207, 412 (Cefalonia), 550 (Iles de la mer Égée).

La lettre ci-dessous a été écrite le 6 septembre 43 par un soldat italien 2 jours avant le désarmement des troupes italiennes par les allemands. Elle porte un cachet de censure du Stalag XB. Cela signifie-t-il que les allemands ont saisi le courrier sur le point d’être expédié en même temps que les soldats ?

  • Troupes allemandes

Selon l’ouvrage de Kreft, les lettres des unités de la Feldpost basées en Grèce sont assez rares.

Fin octobre 44, les unités situées dans les iles se voient attribuées un nouveau numéro de secteur postal :

Crète 68000 à 6803

Rhodes 68060 à 68089

Leros 68090 à 69096

Cos 68097 à 68099

La Feldpost a aussi transporté le courrier de bataillons de volontaires grecs combattant les partisans communistes

4 Internement

Le camp le plus important semble être celui de Haidari (près d’Athènes) (KL Chaidari en allemand). Il s’agit d’anciennes casernes de l’armée grecque transformée en camps de concentration pour les juifs (d’Athènes, de Corfou, de Rhodes), les prisonniers de guerre italiens et les prisonniers politiques grecs. Il a fonctionné de septembre 43 à septembre 44. Ce sont les italiens qui ont, les premiers, transférés des prisonniers situés dans divers camps (Trikala, Larissa…) vers Haidari, avant que les allemands, quelques jours plus tard, en prennent le contrôle.

5 Undrecover addresses

Selon l’ouvrage publié par Chavril Press, les grecs en exil ont utilisé, pour communiquer avec la Grèce occupée, l’adresse suivante : Tiberius, Topcekenler 18, Beyoglu à Istanbul.

Aux USA, à New York, l’adresse du National Herald Inc., 140 West 26th Street était utilisée

6 Croix Rouge

Selon l’ouvrage de Carnévalé, le premier message de la croix rouge a été transmis le 23 décembre 1940. 203 412 ont été transmis entre cette date et juin 1947

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.